Nos actualités

Faire connaitre le travail de l’apprentissage

La coopérative Dire Le Travail a contribué ces derniers mois à la réalisation d’une série de trois livres sur l’apprentissage dans le BTP, intitulée Vies de chantier. Ce projet a été mené en partenariat avec le CCCA-BTP, qui souhaitait valoriser la formation par apprentissage en donnant la parole à chacun de ses acteurs : maitres d’apprentissage, apprentis et formateurs des CFA. Un premier volume, regroupant les récits des maitres d’apprentissage, est d’ores et déjà disponible. Trois questions à Patrice Bride, qui en a coordonné la préparation.

Comment s’est monté ce projet ?

La coopérative venait de terminer trois livres d’une collection « Dire le travail en agriculture », publiée aux éditions Éducagri, destinée en premier ressort aux jeunes en formation dans les établissements de l’enseignement agricole. J’avais rencontré Stéphane Belluco, qui était alors responsable du pôle conseil formation du CCCA-BTP, à l’occasion d’une étude menée pour l’ANLCI sur un programme visant à développer les compétences de base des apprentis. Stéphane, ainsi qu’Astou Arnould, conseillère formation, ont été très intéressé par notre démarche : donner la parole aux professionnels eux-mêmes pour raconter leur travail, et ainsi le faire connaitre, le valoriser. Le CCCA-BTP avait déjà mené des initiatives dans ce sens. Nous sommes donc rapidement tombés d’accord sur le format d’un livre évoquant les différents métiers du bâtiment. Astou a même été plus ambitieux que ce que nous avions fait pour l’agriculture, en proposant de consacrer aussi un volume aux apprentis, et un autre aux formateurs : la série présente ainsi la place de chacun à la formation par apprentissage aux différents métiers du BTP.

Comment avez-vous procédé ?

Le CCCA-BTP nous a indiqué une douzaine de maitres d’apprentissage intervenant dans son réseau. Une équipe de cinq coopérateurs s’est réparti les entretiens avec chacun d’entre eux pour évoquer à la fois leur métier, leur façon singulière de l’exercer, et leur rôle dans la formation d’apprentis. Ce qui est précieux pour nous : qu’ils nous parlent de leur activité concrète, quotidienne même, sans prétendre se faire le porte-parole de leurs collègues, sans en rester à des généralités sur le métier. Ensuite, c’est nous qui avons pris en charge le travail de rédaction d’un récit à partir de leurs propos. Bien sûr, nous avons échangé ensuite avec eux sur le texte produit jusqu’à obtenir une version qui leur convienne, c’est-à-dire qu’ils acceptent de voir paraitre avec leur signature.

Objectif atteint ?

Pour ce qui est de la satisfaction d’avoir rencontré des personnes passionnées par leur travail, enchantées de l’occasion que nous leur proposions de le raconter, et d’avoir porté ces récits jusqu’à ce bel ouvrage, c’est certain ! Et l’accueil par les formateurs du réseau du CCCA-BTP qui ont participé à la relecture des textes a été suffisamment enthousiaste pour nous encourager à poursuivre, avec des récits d’apprentis et de formateur. La finalisation de ceux-ci a été rendue bien plus compliquée par les contraintes sanitaires de ces derniers mois, mais ils seront très prochainement disponibles.

2 réflexions sur “Faire connaitre le travail de l’apprentissage

  1. Dire Le Travail 5DLT) a une réelle expertise dans l’explicitation du travail. Des témoignages de professionnels, les auteurs de DLT en ont fait de réelles productions littéraires contextualisées.

  2. Bonjour,
    Animateur dans un CFA du Bâtiment, je cherche à me procurer cet ouvrage pour l’utiliser comme support avec les jeunes dont j’ai la charge.
    Serait-il encore disponible, et comment pourrais-je m’en procurer une trentaine ?

Les commentaires sont fermés.