Accompagner les acteurs de l'alternance

Apprendre autrement par le travail

Une boite à outils pensée pour les CFA, réalisée par Dire Le Travail pour l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme)

C’est dans un esprit à la fois modeste et ambitieux que cette mallette pédagogique a été conçue : proposer aux CFA des axes de réflexion, des pistes d’actions ainsi qu’une gamme d’outils pour renforcer les compétences de base des apprentis. Pour rappel, celles-ci englobent la maîtrise du langage, des nombres, des outils numériques, mais aussi les compétences sociales indispensables à une entrée réussie dans la vie active.

Élaborée à partir de pratiques collectées au sein des CFA depuis 2009 à des fins de mutualisation des réussites, cette mallette fait le pari de :

  • Proposer une démarche que chaque CFA aura la liberté de s’approprier, en tout ou partie, en fonction de ses besoins et priorités. Présentée sous forme de fiches regroupées sous cinq thèmes (Présentation, Repères, Leviers, Évaluation et Cartes pédagogiques), elle se veut apte à ouvrir des voies plutôt qu’à prescrire.  Elle offre aux CFA qui le souhaitent un moyen de mobiliser leurs acteurs pour qu’ils co-construisent un projet « sur-mesure »  pour leur établissement.
  • Dépasser l’opposition traditionnelle entre « théorie » et « pratique », pour faire de l’interface entre formation et vie professionnelle le lieu même de construction des savoirs. La démarche explore les différentes façons dont les CFA peuvent mettre à profit ce statut « frontière ». Objectif : offrir aux apprentis l’occasion d’être acteurs de leurs apprentissages en décloisonnant ces univers par la tenue, par exemple, de traces écrites des situations rencontrées au travail, ou encore en ouvrant la discussion sur les comportements observés en CFA et en entreprise.
  • Mettre à disposition des CFA une approche simple et modulaire capable d’appréhender dans toute leur complexité les questions de l’apprentissage et des compétences de base. La démarche prend en compte le fonctionnement propre aux CFA ainsi que les multiples facettes de l’apprenti : son statut d’ancien écolier (parfois resté fâché avec l’école), de jeune adulte en formation, mais aussi de salarié en cours d’intégration au sein du monde professionnel. 

C’est en s’ajustant au plus près des réalités que cette démarche pourra prendre sens dans le contexte propre à chaque centre qui désirera l’expérimenter.

Vous souhaitez en savoir plus ? Les mallettes sont disponibles en ligne sur un site de l’ANLCI, et nous contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *