Des ateliers

Écrire pour comprendre le travail

  • Ce que je sais faire, sans toujours en avoir conscience.
  • Comment je me débrouille de ce que j’ai à faire, en y mettant de moi.
  • Comment nous travaillons en collectif, dans une équipe, un service, une structure.

Écrire pour faire connaitre et reconnaitre le travail

  • Aller vers la publication : écrire pour un lecteur inconnu
  • Faire évoluer la perception du travail réalisé par une personne ou un collectif auprès de collègues, de relations de travail, le grand public.

Des ateliers à géométrie variable

  • des groupes de travail de six à douze personnes, sous la responsabilité d’un animateur,
    pour une séance ponctuelle ou un travail au long cours,
  • à partir d’une situation apportée par les participants ou d’une proposition formulée par l’animateur,
  • croisant travail en présence et à distance.

Le déroulement d’un atelier DireLeTravail

  • Présentation de l’animateur, des participants : le groupe se constitue.
  • Temps d’écriture individuelle, à partir d’une proposition : chacun est aidé à passer à l’écriture.
  • Temps de lecture et d’écoute, avec des pistes proposées pour repérer ce que disent les textes : chacun entend les échos de ce qu’il a écrit chez les autres, réagit à ce que les autres ont écrit.
  • Temps de clôture : le groupe observe ce qui s’est déroulé, ce qui s’est construit.

Quelques propositions d’écriture

  • Un geste du travail : doux, imperceptible, ou bien énergique ; plaisant, ou douloureux ; machinal, ou qui résiste.
  • Le dernier quart d’heure de la journée écoulée : comment sortir de son travail ?
  • Le truc qui ne marche jamais : alors comment fait-on ?
  • Prendre des risques au travail : est-ce bien raisonnable ?
  • Mon lieu de travail : comment je le rejoins, comment je l’occupe, comment je le quitte.

Toutes les informations sur les prochains ateliers organisés en suivant ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *