Dossiers

Métiers de la mer

Travailler avec la mer, c’est sans cesse jouer sur les limites, chercher l’équilibre entre des espaces qui s’effleurent, se repoussent mutuellement et, finalement, s’interpénètrent sournoisement ou avec la violence des tempêtes. C’est chercher la bonne mesure d’un temps marqué par le flux et le reflux. C’est essuyer les embruns et recevoir la brulure du soleil. C’est essayer de s’allier les forces herculéennes ou minuscules : celle de la houle et celle de la multitude qui vit sous la surface et qui apparait quand la marée découvre l’estran.

Nous vous proposons un ensemble de récits de travail sur ce thème :

  • la patience de la paludière cueilleuse de sel marin ;
  • l’obstination de cette autre paludière qui, sur sa digue d’argile, entretient l’espoir de contenir la montée des eaux ;
  • la curiosité du météorologue de village, confronté aux soubresauts quotidiens du temps qu’il fait et à l’apparition, dans la vase, des phénomènes microbiologiques évocateurs de l’apparition de la vie, aux ères géologiques ;
  • l’optimisme de l’éleveur de moules, perpétuellement entre terre et mer ;
  • la rudesse du marin pêcheur secoué sur son chalutier ;
  • la sagesse du sauveteur en mer, habité par la passion de naviguer et par la solidarité des gens de mer.

© Philippe Madiot – www.chantiernaval-quennetier.fr/

Bonne lecture !


Pour accéder au dossier, cliquer ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *